3 avantages du trading forex

Le trading forex est une activité que toutes personnes désirant être traders peuvent faire. Surtout, si vous êtes un débutant, vous devez commencer votre trade par les devises. Si vous désirez connaître les avantages de ce trading avant de vous lancer, lisez alors cet article. Vous y trouverez quelques avantages du trading forex.

L’accessibilité

Si vous désirez faire le trading, il est recommandé de commencer par les devises. En effet, pour commencer le trading des devises, vous n’avez pas besoin d’un grand montant. Vous pouvez débuter compte tenu de vos moyens financiers. Ceci est un grand avantage que vous offre le trading forex. Comparativement aux autres tradings, avec un dépôt de 100 $, vous pouvez commencer à trader les devises. Mais, vu que vous êtes un débutant, vous devez rechercher les meilleurs brokers afin d’en sélectionner un qui pourra vous apprendre à mieux trader.

La liquidité

Parmi tous les tradings qui existent, forex est le marché sur lequel vous allez trouver plus de liquidité. En effet, en plus de vous donner la possibilité de trader suivant vos moyens, il existe également sur leur marché une offre et une demande d’argent constante. Aussi, le marché du trading des devises est ouvert 24/5 de jour comme de nuit. Donc, si vous désirez trader, tenez compte de votre disponibilité et des jours d’ouverture. Avec la liquidité qu’il y a sur ce marché des devises, vous pouvez trader facilement et en toute tranquillité.

L’effet de levier

L’un des avantages que vous offre le trading des devises est le levier. En effet, pendant votre trading, si vous décidez de faire usage du levier, il vous offre la possibilité de vendre et d’acheter autant de fois que vous le souhaitez. Même si votre capital n’est pas important, en utilisant le levier, vous pouvez facilement faire de gains. Dans le même temps, vous pouvez aussi faire de perte si vous n’arrivez pas à bien placer les ordres.

Pour quelles raisons devez-vous acheter du Bitcoin ?

Les cryptomonnaies font beaucoup parler d’elles depuis quelques années. Il s’agit en réalité d’une monnaie numérique qui fonctionne grâce à une technologie appelée la Blockchain. Il existe de nombreux avantages à s’en procurer. Quels sont-ils ? Pour plus d’informations, la lecture de cet article sera appropriée.

Pour générer des revenus intéressants

Le Bitcoin fait partie des cryptomonnaies qui vous permettront de gagner de l’argent. Si vous désirez vous en procurer, n’hésitez pas à vous rendre sur ce site de trading. Pour information, il existe plusieurs milliers de cryptomonnaies sur le marché actuel. Malheureusement, elles ne sont pas toutes aussi importantes que le Bitcoin. Aujourd’hui, il se positionne comme un incontournable. Pour preuve, des informaticiens et des institutions en font usage.
Si vous souhaitez gagner de l’argent, c’est une cryptomonnaie vers laquelle vous pouvez vous tourner. En vous procurant le Bitcoin au bon moment, vous pourrez profiter du cours favorable du marché. La plus-value vous permettra de vous constituer un excellent patrimoine.

Le Bitcoin est pratique en cas d’inflation

Lorsque le monde connait une crise sanitaire, l’augmentation des prix dans certains pays est une conséquence à noter. Les banques peuvent décider dans ce type de situation de produire plus de billets. Cela a un impact sur la valeur de la monnaie qui chute considérablement. Pour acheter un même article, vous dépenserez plus d’argent.
En investissant dans le Bitcoin, vous serez protégé. Étant une cryptomonnaie indépendante des organismes financiers, vous ne subirez pas les conséquences.

Le Bitcoin est une cryptomonnaie prometteuse

Si vous aimez être en avance sur votre époque, le Bitcoin est exactement ce dont vous avez besoin. Fonctionnant par le principe de la Blockchain, vous serez le seul à posséder votre argent. Avec l’avenir que les experts prédisent, cette cryptomonnaie fera des heureux dans quelques années. N’hésitez donc pas à vous en procurer en allant sur les plateformes spécialisées.

Qu’est qu’il faut savoir sur le trading ?

Le trading est un vaste domaine d’activité en constante évolution. C’est un travail de négociation de valeurs émises sur le marché d’investissement ou de bourse. Pour devenir un trader, il est important d’être un analyste financier. Qu’est-ce qu’il faut comprendre sur ce métier ?

Le métier de trading : qu’est-ce que c’est ?

Ce métier de trader est lié aux transactions financières internationales. Vous pouvez suivre une formation trading par arya. C’est une activité professionnelle tout comme autre. Le but du métier est d’effectuer une bonne gestion des risques du marché financier. Cela passe par l’analyse des écarts de coût des devises.

Les risques de ce métier sont énormes et ils peuvent s’avérer très angoissants. Il demande assez de travail et il faut être régulièrement sur le marché. Il faut être êtres doté de réelles capacités pour l’achat et la vente des devises. De plus, il faut savoir quand acheter des actions et quand les céder. En général, le trader achète chez des fournisseurs pour livrer à prix avantageux chez d’autres.

Comment évolue la carrière d’un trader ?

Les traders ont la possibilité de devenir des experts dans la gestion des actions, des devises, des bons du Trésor, des matières premières ou de l’énergie. Ils peuvent aussi évoluer en « market maker ». Pour cela, ils doivent être actifs et apparaître régulièrement sur le marché. Ils doivent acquérir une figure compétitive dans toutes les situations auxquelles il sera confronté.

L’industrie du trading offre également des opportunités de participer à d’autres types d’activités dans les secteurs financier et boursier. Le trader peut alors devenir trésorier d’entreprise ou gestionnaire de portefeuille. Il peut également être intégré à l’analyse financière. De même, il peut effectuer des travaux de black office afin de pouvoir contrôler l’exécution des commandes, l’encaissement des ventes, et la détection de tous vices juridiques ou comptables.

Comment estimer sa maison soi-même ?

Si vous désirez vendre votre bien immobilier, il est nécessaire de connaître la valeur de son appartement ou de sa maison. Il est donc important de ce fait d’obtenir une estimation précise de son bien avant de passer à la vente. Mais comment estimer le prix de sa maison soi-même ? Éléments de réponse.

Bien appréhender son logement

Il existe plusieurs moyens d’estimer son bien immobilier. Vous avez la possibilité de faire recours à un professionnel ou vous pouvez le faire soi-même. En effet, vous devez prendre en compte certains critères avant d’estimer votre maison vous-même. Cela vous aidera à faire une estimation juste et précise pour ne pas retarder la vente.

Dans un premier temps, vous devez tenir compte des caractéristiques de votre logement. De ce fait, vous allez prendre en compte l’exposition. Sachez qu’un bien exposé dans le sud est plus attractif que celui du nord. S’il s’agit d’un appartement, veuillez bien estimer en tenant compte des étages. N’oubliez pas de tenir compte des atouts comme la cave, le parking, l’ascenseur, une vue sur le balcon, etc. Il faut aussi tenir compte de l’état de votre bien (l’ancienneté, type de chauffage, etc.).

Connaître le marché immobilier local

Il est primordial d’avoir une connaissance du marché immobilier local afin d’estimer son bien. En s’appuyant sur les biens déjà en vente, vous aurez une estimation précise de votre bien. Renseignez-vous ainsi sur les prix de vente pratiqués dans votre quartier afin d’avoir une idée. Cependant, veuillez opter pour un bien similaire en faisant les recherches pour la même typologie de bien. Vous pouvez aussi évaluer la dynamique du quartier ainsi que les services et commerces de proximité tels que les écoles, les transports, les supermarchés, etc. la situation géographique est un facteur important dans l’estimation de votre bien. Par ailleurs, n’oubliez pas de calculer la surface.

3 conseils pour acheter une maison

Pour tous les projets de construction ou d’achat de maison, il faut les conseils des experts et de spécialistes du domaine. Si vous avez envie d’acheter une nouvelle maison ou de changer votre résidence, alors cet article sera pour vous d’une grande aide. Vous trouverez trois conseils pour acheter une maison.

Choisissez un agent immobilier avec soin

Le meilleur conseiller dans le domaine de l’immobilier est le plus grand atout de toute personne qui désire acheter une maison. En effet, il étudiera le secteur pour identifier les résidences qui répondent à vos besoins. Si vous avez besoin d’un agent immobilier, retrouvez le ici. L’agent immobilier vous guidera aussi tout au long du processus de négociation et de clôture. Il représente une base de données qui vous fournira des références d'agents d'autres acheteurs de maison récents.

Lorsque vous parlez à des agents potentiels, renseignez-vous sur leur expérience en matière d'aide aux acheteurs d'une première maison sur votre marché et sur la façon dont ils prévoient de vous aider à trouver une maison. Cela vous permettra de choisir l’agent immobilier le mieux placé pour vous aider.

Optez pour le meilleur des logements et du quartier

Pesez le pour et le contre des différents types de maisons, en fonction de votre style de vie et de votre budget. Un immeuble en copropriété ou un logement en ville peut être plus intéressant qu'une maison individuelle.

En revanche, les murailles communes avec les voisinages réduiront l'intimité. N'oubliez pas de budgétiser les frais d'association de propriétaires lorsque vous magasinez pour des condos et des maisons en rangée, ou des maisons dans des communautés planifiées ou fermées.

Une autre option à considérer est l'achat d'un rénovateur. Une résidence de type familial a grand besoin d'être améliorée ou restaurée. Cependant, vous devrez peut-être prévoir un budget supplémentaire pour les réparations et le remodelage.

Les prêts hypothécaires pour rénovation financent à la fois le prix du logement et le coût des améliorations en un seul prêt.

Respectez votre budget

Il se peut que vous soyez poussé à dépenser en dehors de votre zone de confort pour devancer l'offre d'un autre acheteur.

Pour éviter le stress financier à l'avenir, fixez une fourchette de prix en fonction de votre budget, puis respectez-la. Regardez les propriétés en dessous de votre limite de prix pour donner une certaine marge de manœuvre pour renchérir sur un marché concurrentiel.

Quels sont les principes du 3e pilier ?

Dans l’expectative de passer une retraite paisible à l’abri du besoin financier, vous pouvez souscrire au système des trois piliers. Chacun des piliers de ce dispositif de cotisation pour la retraite dispose de ses principes de fonctionnement. Le troisième pilier qui vient renforcer les limites des deux premiers sera le centre d’attention de cet article. Encore dénommée prévoyance facultative ou individuelle, elle se décline en deux modalités dénommées 3e pilier A et 3e pilier B. (suite…)

Comment obtenir facilement un extrait Kbis ?

La création d’une entreprise et l’exercice d’une activité commerciale requièrent une inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS). Cependant, pour apporter la preuve de l’enregistrement de votre structure, vous devez obtenir un extrait Kbis auprès du tribunal de commerce. Découvrez ici les possibilités d’obtenir facilement cette pièce.

Optez pour l’identité numérique Kbis de votre entreprise gratuitement sur MonIdenum

Il existe désormais le moyen de créer une identité numérique à votre entreprise ou à vos sociétés, si vous en possédez plusieurs. Grâce à la plateforme MonIdenum, vous pouvez créer un compte et le relier facilement à vos entreprises. Avec ce site, vous pouvez obtenir un extrait kbis monidenum
en quelques clics. Pour cela, vous devez vous connecter et accéder à votre espace grâce à votre identifiant et votre mot de passe. Ensuite, vous parcourez le menu de votre tableau de bord. Vous entrez dans la rubrique Kbis & Performance pour rechercher votre entreprise. Enfin, vous cliquez sur l’icône de téléchargement qui se trouve à côté de votre société. Voilà ! Vous venez de prendre facilement l’extrait de votre société.

Adressez-vous au greffe du tribunal de commerce ou à d’autres structures

L’autre alternative pour obtenir un extrait Kbis est de vous adresser au greffe du tribunal de commerce dans lequel l’entreprise est enregistrée. Sur place, vous pouvez retirer le nombre d’exemplaires dont vous avez besoin. Par ailleurs, vous pouvez demander la pièce en ligne. Il existe plusieurs plateformes d’intermédiation qui pourront vous satisfaire. Cependant, les services proposés par ces structures sont payants. De plus, les tarifs appliqués varient selon le mode de retrait. Pour une expédition par courrier, ce sera 4,03 € et un envoi par mail vous sera facturé à 3,37 €. Toutefois, ces tarifs peuvent subir de légères variations d’un prestataire à un autre. En revanche, si vous souhaitez effectuer le retrait de votre document sur place, vous allez payer 2,69 € environ.

Quelles solutions de paiement en ligne choisir pour contourner Paypal ?

Parmi les solutions de paiement électronique les plus en vogue actuellement, Paypal fait partie des meilleures. Bien que ce moyen de paiement en ligne soit populaire et propose une facilité d’inscription, il faut avouer qu’il n’est pas utilisé ni apprécié de certaines personnes. Le motif en est qu’avec cette solution, les frais de transactions sont élevés et la protection des données n’est pas garantie. Dans ce cas, quels moyens de paiement en ligne est-il possible de choisir à part Paypal ?

 

Skrill

Présente dans plus de 200 pays, Skrill est l’une des meilleures alternatives à Paypal, car la majorité de ses frais sur transactions sont intéressants. Selon ce lien https://www.webandseo.fr/alternatives-paypal/, le taux de commission est de 1% pour les opérations d’envoi et de dépôt de fonds par virement ou carte de crédit. De plus, Skrill est une solution de paiement en ligne qui est compatible avec la majorité des sites d’e-commerce y compris les plus populaires. A ce propos, la solution mise sur les plus connus systèmes de panier d’achat pour être intégrée au site. Outre cela, Skrill peut être utilisé par tout type de prestataires de services. Le moyen de paiement est même déjà en vogue sur plusieurs sites de jeux.

 

Google Pay

Développé aux Etats-Unis, Google Pay est une solution de paiement électronique qui est disponible sous forme d’application. Celle-ci est compatible avec tous les types de smartphone. Pour l’installer, il est nécessaire que l’appareil numérique accepte la technologie NFC. Cette solution de paiement peut également être intégrée sur les plateformes de vente en ligne. Pour effectuer cette opération, il est indispensable de passer par une solution d’intégration comme BrainTree, Adyen ou Payzen. Ce qui fait de Google Pay une meilleure alternative à Paypal, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’effectuer une inscription avant de l’utiliser. De plus, la solution est compatible avec de nombreuses activités en ligne et elle n’exige pas de frais supplémentaire sur les transactions.

Prêt entreprise : une procédure pour développer votre entreprise financièrement

Le prêt entreprise est une possibilité de financement avantageuse accordée aux entreprises et professionnels. Elle est destinée à couvrir les dépenses telles que celle liées à la création de l’entreprise, les achats de fonds de commerce, les achats de parts sociales ou encore les achats de matériel de production.

Comment ça marche ?

Le prêt entreprise encore appelé prêt professionnel permet, comme son nom l'indique, de financer trois grands types de besoins des professionnels. En tout premier lieu, il s’agit des besoins d’équipements. Ceux-ci comportent le matériel, les machines ou véhicules indispensables au fonctionnement de l’entreprise. Il peut s’agir de la camionnette de l’électricien, de l’ordinateur du designer graphique ou encore du tracteur de l’agriculteur. Ensuite elle couvre aussi les besoins immobiliers. Ici on parle généralement des besoins en locaux professionnels, qui peuvent être construits de toutes pièces ou acquis au sein d’un bâtiment déjà existant. Enfin le professionnel. Celui-ci peut avec ce prêt, financer ses besoins en trésorerie.

À qui s'adresse le prêt entreprise ?

Par définition, le prêt entreprise s’adresse aux professionnels. Les particuliers en sont donc exclus en raison de leur qualité. Cela suppose que le professionnel doit justifier de sa qualité. Pour cela, certains documents sont nécessaires et à présenter à l’organisme financier concerné. En règle général, le prêt entreprise s’adresse aux professions libérales, aux artisans et commerçants mais encore aux agriculteurs, aux associations ou au Très Petites Entreprises (TPE).

Les formes de prêt aux entreprises

Au concret, le prêt entreprise peut recouvrir différentes formes. Il ne s’agit pas d’un prêt unique. Parmi celles-ci, nous avons le crédit classique, avec des conditions souvent avantageuses par rapport aux crédits particuliers. Il y a aussi l’affacturage, ou encore le Leasing.

En ce qui concerne le crédit bancaire

Le crédit est la forme la plus classique de prêt professionnel. Il s’agit tout simplement d’un emprunt remboursable par l’entreprise selon des mensualités fixées à l’avance par l’organisme financier. Le plus souvent, les crédits adressés aux professionnels sont plus avantageux et moins contraignants que ceux destinés aux particuliers. Quelques variantes existent, par exemple l’escompte, la facilité de caisse ou le découvert.

L’affacturage

Cela correspond au cas où l’entreprise ne peut pas se permettre d’acheter l’équipement. A la fin du délai, il est souvent permis à l’entreprise de se porter acquéreur de l’équipement concerné en échange du paiement de la valeur résiduelle. L’avantage est que pendant la période de « location » de l’équipement, l’entreprise n’est pas propriétaire de l’équipement, les frais étant donc réduits. Cependant, les frais quotidiens restent à la charge de l’utilisateur, donc de l’entreprise.

Pyramide de Ponzi, une aubaine pour les escrocs

Avez-vous déjà entendu parler de la pyramide de Ponzi ? Ce système dont on vante tant les mérites sur les réseaux sociaux ? Fort des propositions alléchantes et de la possibilité de se faire de l’argent en moins de deux,  beaucoup se lancent dans ce système. Malheureusement de nombreuses facettes obscures s’y cachent faisant perdre des plumes à beaucoup d’uns.

Qu’est-ce que la Pyramide de Ponzi ?

Le système de Ponzi est un système frauduleux qui met en exergue la rémunération des investissements des clients par la procuration des fonds apportés par les nouveaux adhérents.  Elle fonctionne par un système de parrainage.

Les dangers liés au système de Ponzi

La problématique liée au système de Ponzi est que si l’arnaque n’est pas découverte au premier abord, elle se manifeste au grand jour lorsque tout s’écroule. En effet, lorsque les investissements apportés par les nouveaux entrants ne suffisent plus à satisfaire les rémunérations des clients, la dynamique du système s’effondre.

Le poteau rose éclate alors, les derniers et nombreux investisseurs sont spoliés, et les gagnants sont ceux qui ont su quitter le système le plus tôt, ainsi que l’organisateur.

Comment éviter de se faire avoir ?

Comme énoncé plus haut, le système de Ponzi fonctionne par rémunération pyramidale. Prenez garde à tout système qui vous promet de gagner de l’argent très rapidement, sans risques avec des taux de rendement très élevés.

Méfiez-vous de tout système qui vous demande d’investir un montant donné afin d’intégrer une plateforme avec l’obligation de faire intégrer d’autres personnes pour pouvoir gagner des rémunérations. En réalité pour véritablement faire du profit, la concentration ne doit pas s’appesantir sur le recrutement mais bien sûr sur le produit.

Or généralement, au sein de ce système, il n’existe pas de produit à mettre en valeur ou s’il existe son concept est flou. Le modèle de business du système de Ponzi est généralement très complexe et très vague. On ne comprend jamais vraiment comment notre argent est investi et l’on ne maitrise jamais vraiment les tenants et les aboutissants de ce genre d’activités.

Si l’on vous propose une activité qui présente ces caractéristiques, ne vous y trompez pas c’est bien de l’arnaque.

 

 

Pourquoi faut-il faire des économies?

La gestion financière, bien qu’elle soit apprise au lycée et à l’université demeure une problématique auxquelles font face les adultes. Nombreux sont ceux qui ont encore du mal à gérer à bon escient leur revenus et se retrouvent dans des situations de surendettement. Afin d’éviter cette malencontreuse situation ou d’en sortir, il est impératif de savoir gérer son argent et surtout de savoir faire des économies.

Qu’est-ce que l’économie ?

Le mot économie tiré du grec oikonomia (oika : maison et nomos : loi) a pour signification l’administration d’une maison. De nos jours dans son sens courant, l’économie est une activité humaine qui s’appesantie sur la production, la distribution, l’échange et la consommation des services et des biens.

 Qu’est-ce qu’économiser ?

L’action d’économiser est une action qui consiste à mettre de côté, un montant donné, tiré de ses revenus dans le but de le réutiliser plus  tard. Elle consiste aussi à limiter la consommation ou l’utilisation de quelque chose afin de la préserver au maximum.

Pourquoi est-il nécessaire d’économiser son argent ?

Il est nécessaire de faire des économies pour bien entretenir son ménage. En effet, mettre un certain pourcentage de ses revenus de côté, permet d’affronter des imprévus comme la maladie, une panne de voiture, etc.

Cela évite de faire des prêts, d’en accumuler et de se retrouver dans l’incapacité de les régler. Il est important de faire des économies, car cela permet aussi de réaliser des projets à court, moyen et long terme comme s’acheter une maison, aller en voyage, etc.

Comment faire des économies ?

Retirez 5 à 10% de vos revenus et placez-les dans un compte épargne à la banque. Achetez vos produits essentiels avec des bons de réductions ou dans des magasins en promotion afin de mettre de côté quelque sous. Achetez des vêtements, du mobilier, etc. en occasion, cela revient beaucoup moins cher et surtout ne vous permettez pas des dépenses au-dessus de vos revenus.

Comment monétiser sa chaine YouTube ?

YouTube est devenu durant ces dernières décennies la plateforme par excellence.  Des individus lamdas ont pu devenir des vraies stars du web en postant seulement des vidéos de tout genre.  Cependant, mis à part le fait de devenir célèbre, YouTube offre la possibilité à tout un chacun de s’enrichir. Alors, comment monétiser sa chaine YouTube ?

Déterminer l’essence de votre chaine

Le principe de YouTube est de poster des vidéos. Avant d’espérer monétiser sa chaine, il faut tout d’abord l’enrichir. Il vous faudra choisir le thème qui vous semble approprier pour construire votre chaine. Cela peut être un contenu humoristique, intellectuel, entrepreneurial, etc.

 Créer une communauté

Votre communauté représentera l’ensemble des personnes qui s’intéresseront à vous, à votre contenu, votre style, aux valeurs que vous incarnez et aux causes que vous défendez. Pour cela, vous devez vous intéresser à certains aspects comme le sexe, l’âge,  l’emplacement géographique, les centres d’intérêts de votre public cible.

 Créer un contenu de qualité

Pour créer un contenu de qualité, il faudra mettre l’accent sur le décor du tournage, la qualité de l’image, la durée de visionnage etc. Si la durée de la vidéo est trop longue, le public aura tendance à se lasser. Si le décor, la qualité de l’image et du son laisse à désirer le public se désabonnera de votre chaine.

De plus, veuillez à publier de façon régulière, à être présentable, charismatique et à bien vous exprimer. Cela permettra aux utilisateurs de YouTube de s’abonner à votre chaine et vous fera des milliers de followers.

La publicité YouTube, outil de monétisation

Les followers sont considérés comme des potentiels clients pour les marques. Ainsi, vous pouvez monétiser votre chaine YouTube en établissant des partenariats avec elles et en faisant la publicité de leurs produits dans vos vidéos.

Vous pouvez aussi y inclure des sponsors et des annonces publicitaires. Il existe aussi un moyen de monétiser sa chaine YouTube, vous pouvez permettre à votre public de soutenir votre contenu en faisant des dons sur votre cagnotte en ligne.

 

Le Marketing de Réseau, le plan du siècle

Robert Kiyosaki, dans son best-seller intitulé ‘’ L’école des affaires ‘’ fait la promotion du marketing de réseau comme étant le plan du siècle. Un plan qui permettrait non seulement de s’enrichir, mais aussi d’enrichir les autres. Et si vous vous y intéressiez de plus près ?

Qu’est-ce que le marketing de réseau ?

Le marketing de réseau encore appelé la vente multiniveau est une structure de réseau de vente. Elle consiste au parrainage de nouveaux revendeurs par d’anciens revendeurs (ou distributeurs). Les anciens sont rémunérés par des commissions évaluées en pourcentages, prélevées sur les ventes effectuées par les nouveaux venus.

 Les avantages liés au marketing relationnel

Le marketing de réseau supprime les couts liés au recrutement, mais aussi à la formation des revendeurs.  Elle supprime les dépenses publicitaires étant donné que la publicité se fait de la bouche à oreilles.

Bien que le marketing de réseau consiste au parrainage de nouvelles recrues par des anciens, le fait de rapporter de l’argent ne repose pas forcément sur le recrutement. Il repose plutôt sur la consommation du produit. Si le public trouve satisfaction quant à la qualité et à l’efficacité du produit, il est facile de gagner de l’argent parfois même plus que le recruteur.

Les règles qui régissent le MLM

Bien que le marketing de réseau soit une valeur sûre de se faire de l’argent, il existe des règles qui le régissent. En effet, le marketing de réseau est une structure de vente, ainsi il s’agit de faire la promotion, la publicité de produit.

Il est préférable de se lancer dans le marketing de réseau pour des produits que l’on peut utiliser soi-même, des produits de qualité, durables et efficaces. Il faut être sociale, avoir assez de courage pour approcher le public, avoir l’art de la conversation et surtout l’art de convaincre car après tout le MLM est un marketing relationnel.

Il faut aussi garder à l’esprit qu’en faisant la promotion du produit, on devient l’entier responsable de ce qui est dit à propos et que l’on assure en quelque sortes la bonne image de l’entreprise. Ainsi, il faut veiller aux mots que l’on emploie.

 

 

 

La différence entre un actif et un passif ?

Vous avez surement entendu parler de la notion d’actif et de passif. D’ailleurs depuis des années, les conseillers financiers ne cessent de le répéter, afin de garantir son avenir et d’être sur de mener une vie agréable, il est nécessaire de posséder des actifs à son compte plutôt que des passifs. Toutefois, quelle est la différence entre un actif et un passif ?

Qu’est-ce qu’un actif ?

Un actif est un élément du patrimoine qui possède une valeur économique positive pour l’individu ou l’entité qui la possède. En d’autres termes, un actif est un élément qui génère des sources de revenus. L’individu ou l’entité qui le possède, le contrôle au vu d’évènements passés et attend de lui des avantages économiques futurs.

 Quelques exemples d’actifs

Parmi les éléments considères comme actifs nous pouvons cites entre autres :

  • Le placement locatif ;
  • Le fonds commun de placements ;
  • L’investissement en bourse.

Qu’est-ce qu’un passif ?

Un passif est un élément du patrimoine qui possède une valeur économique négative pour l’individu ou l’entité qui la possède. En effet, le passif est un élément qui engendre une sortie de ressources sans contrepartie de ce dernier.

Quelques exemples de passifs

Voici quelques éléments qui peuvent constituer des passifs :

  • Une voiture si elle ne permet pas de générer des revenus constitue un passif, car l’achat de l’essence, l’entretien de la voiture engendre des dépenses ;
  • Un logement s’il ne nous appartient pas constitue un passif, car chaque mois, nous devons verser un loyer au propriétaire. Cela constitue une sortie de revenues.

Pourquoi faut-il posséder des actifs plutôt que des passifs ?

Au vu des définitions des mots passifs et actifs, nous comprenons qu’il est plus avantageux de posséder des actifs, car ces derniers nous permettent d’acquérir de l’argent contrairement aux passifs qui nous fait en dépenser.

Investir dans le locatif est-il une valeur sure ?

Le secteur immobilier précisément celui du locatif est un secteur de plus en plus prisé. En effet, les entrepreneurs, les conseillers financiers, les hommes d’affaires en parlent, y investir est une valeur sure pour s’enrichir. Toutefois, cela ne possède-t-il pas des désavantages ?

Les avantages liés à l’investissement locatif

Tout d’abord, posséder un placement locatif offre la possibilité d’avoir des revenus pour l’avenir. Ensuite, grâce aux placements locatif, il y’a la possibilité d’attribuer des logements à ses proches qui se retrouvent en difficulté, d’y habiter soi-même pendant dans sa retraite ou si une période obligatoire de location s’impose.

Il constitue aussi un patrimoine que l’on peut léguer en héritage à ses enfants ou à sa famille. Par ailleurs, de nombreuses lois ont été mises en place pour permettre l’acquisition d’un placement locatif. A l’exemple de la réduction des impôts liée à l’acquisition, la location et l’entretien. Il possède l’avantage d’être financer par l’emprunt.

En effet, l’investisseur a la capacité de rembourser son crédit immobilier grâce aux loyers qu’il perçoit. A la fin du prêt, il devient le détenteur du patrimoine or parfois la mise de départ s’avère très faible.

Les risques d’investir dans le locatif

Bien qu’il existe de nombreux avantages à investir dans le secteur locatif, des inconvénients subsistent. En effet, le marché immobilier, se retrouve, selon les localisations dans un déséquilibre entre l’offre et la demande. Les villes ont plus d’attrait à trouver des locataires que les sous-régions. Or les villes sont satures en matière de logements et les sous-régions présentent une faible activité économique.

Ce qui ne permet pas à l’investisseur de rentabiliser son actif et de rembourser son crédit s’il en a fait un.  Par ailleurs, si un logement se retrouve distancer des transports, des commerces, il est extrêmement difficile qu’il soit attractif. Il est alors nécessaire de choisir une localisation optimale avant d’investir dans le locatif.

 

 

 

Comment réduire ses impôts ?

Le payement des impôts est une activité obligatoire dans la société. Elle peut s’effectuer de façon directe ou indirecte. Bien que le payement des impôts soit d'une importance louable dans le développement d’une nation, il existe des méthodes qui permettent  de réduire son impact sur le budget des contribuables.

Investir dans l’immobilier défiscalisant

Il existe plusieurs dispositifs défiscalisant, plusieurs lois qui permettent aujourd’hui de s’acquérir d’un bien immobilier tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts. C’est le cas du dispositif Pinel, qui consiste en la réduction d’un impôt lorsque l’on acquiert un logement neuf ou faisant l’objet d’un réaménagement.

Dans ce cas, l’attribution de la réduction d’impôt est conditionnée par le fait que : le contribuable s’engage à louer le logement pendant 6,9 ou 12 ans. Il existe aussi la loi de Bouvard qui offre une réduction d’impôt de 11% du montant de l’investissement en ce qui concerne l’acquisition d’un bien loué meublé.

Faire des dons

Grace aux dons, il est possible de réduire ses impôts. Si vous réalisez un don vis-à-vis d’un organisme d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique, le montant de la déduction d’impôt est de 66% du don dans la limite de 20% du revenu imposable.

Employer un salarié à domicile

Employer un salarié à domicile permet de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cependant, pour en bénéficier, l’emploi à domicile doit être exercé dans la première ou seconde résidence du contribuable par un salarié. Le salarié peut être directement engagé par le particulier ou indirectement par une association, une entreprise.

La nature de l’emploie à domicile est variée et divers. Cela peut être du baby-sitting, la réalisation de travaux ménagers, de travaux de jardinage ou de bricolage, etc. La réduction de l’impôt est de 50% du montant des dépenses engagées au titre de l’emploi du salarié à domicile dans la limite de 12000 euros par an.